Mentions Légales

Reconversion :

comment s’y prendre ?

Vous rêvez d’une nouvelle vie professionnelle ? D’un métier plus en adéquation avec vos choix de vie et votre passion pour la plongée ? D’une activité professionnelle qui encourage votre motivation ? L’objectif principal de la reconversion est de combiner changement de carrière et plaisir au travail tout en gagnant convenablement sa vie. Savez-vous par exemple qu’en France, il est possible de devenir moniteur d’apnée à tout âge, et ce, dès la majorité ? Alors, si comme 90 % des Français, vous avez déjà pensé à changer de métier, c’est peut-être le moment de tenter l’expérience ! Pour vous guider dans vos démarches vers une nouvelle vie, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la reconversion professionnelle et vers quels organismes vous tourner en fonction de votre situation.

Sommaire

    Add a header to begin generating the table of contents

    Quelles démarches
    pour une reconversion professionnelle réussie ?

    Avant d’entamer votre reconversion, faites le point sur votre situation actuelle, sondez votre motivation.
    Pour commencer, organisez une rencontre avec des professionnels (vous pouvez commencer par nous contacter !) du secteur qui vous intéresse. Pour adopter une carrière de moniteur d’apnée ou de plongée, participez par exemple au Salon des Métiers du Sport et de l’Animation, et rendez-vous aux journées du recrutement de votre ville (les piscines, notamment, sont gérées par les municipalités). Vous pouvez aussi visiter le Forum des métiers de la mer, ou dénicher les coordonnées d’entreprises près de chez vous qui accepteront peut-être de vous recevoir pour vous présenter leurs métiers.

    La réalisation d’un bilan de compétences est un autre passage important pour envisager sereinement une réorientation et l’évolution de votre vie professionnelle. Ce test permet en effet de mieux cerner vos connaissances, vos aptitudes et votre expérience globale. Bien que coûteux, comptez entre 1 000 et 3 000 euros pour sa réalisation, le bilan de compétences est finançable à 100 % grâce au Compte Personnel de Formation (CPF).

    Quels organismes contacter pour financer ma formation et devenir moniteur d’apnée ?

    Quel que soit votre projet de reconversion, il existe forcément une ou plusieurs formations adaptées à votre idée. Avant de faire votre choix, découvrez la liste des principaux organismes de financement pour la formation professionnelle en France.

    Le CPF (Compte Personnel de Formation)

    Alimenté en euros à l’issue de chaque année travaillée, le CPF remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF). Il permet de financer un large panel de formations pour qui souhaite changer de travail et se reconvertir. Par exemple, un salarié à temps plein ou à mi-temps reçoit un crédit de 500 euros chaque année.

    À noter, le financement de la formation ÉcoleApnée : “Devenir moniteur de plongée” par le CPF, est en cours de validation.

    Les conseils régionaux

    Pour accompagner votre reconversion vers un nouveau métier, vous pouvez aussi profiter des aides versées sur dossier par le Conseil Général de votre lieu de résidence. Elles concernent généralement les personnes sans activité qui ne perçoivent pas ou plus d’allocations, et qui en font la demande par le biais de la Mission Locale, de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), ou encore de leur conseiller Pôle Emploi.

    L’AGEFIPH

    L’ Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées, assure l’accompagnement des personnes handicapées sur le marché de l’emploi à travers différentes aides financières à l’insertion, à la reconversion et à la formation, notamment grâce à plusieurs partenariats avec des organismes agréés.

    Pôle emploi

    Pôle emploi propose différents leviers d’accompagnement et de financement pour la formation et la reconversion professionnelle. Pour en bénéficier, il faut être inscrit en tant que demandeur d’emploi, avoir une idée du métier envisagé et faire valider son projet de formation par un conseiller.

    L’ AGEFICE

    Le Fonds d’Assurance Formation (FAF
    )

    du Commerce, de l’Industrie et des Services, permet aux dirigeants non-salariés qui souhaitent donner un tournant à leur vie et à leur carrière, de profiter de certaines aides pour financer leur projet de reconversion ou de formation professionnelle, et choisir un nouveau métier.

    Se rapprocher de Pôle emploi pour financer sa formation

    Vous avez trouvé la formation qui vous fait rêver ? Vérifiez sans attendre les conditions d’accès et son éligibilité à un financement partiel ou total, notamment via Pôle Emploi, la région ou votre entreprise.
    Vous avez trouvé la formation qui vous fait rêver ? Vérifiez sans attendre les conditions d’accès et son éligibilité à un financement partiel ou total, notamment via Pôle Emploi, la région ou votre entreprise.

    L’AIF (aide individuelle à la formation) couvre partiellement ou totalement le montant de votre formation sous réserve de suivre une procédure en trois étapes :

    1. Validez votre projet de formation avec votre conseiller Pôle Emploi
    2. Recherchez une formation éligible à l’AIF

    Vous recevez enfin un formulaire AIF de votre organisme de formation, au moins 15 jours avant le début de celle-ci.

    Vous pouvez aussi bénéficier de l’ARE (allocation d’aide au retour à l’emploi). Pour cela, votre projet de formation professionnelle doit être en accord avec votre PPAE (Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi) et validé par un conseiller Pôle emploi.

    Vous êtes demandeur d’emploi, mais vous n’êtes pas éligible à l’ARE ? Si votre formation est agréée par la région ou par l’Etat, vous pouvez percevoir une rémunération publique de stage pour vous aider à changer de métier.

    Financer sa formation grâce à la région

    En matière d’avenir professionnel, le rôle de la région est de participer au financement des formations non indemnisées par Pôle Emploi. Pour en profiter, c‘est vers le Conseil Régional qu’il faut se tourner, lequel vous invitera à compléter et déposer un dossier détaillé à propos de votre projet de reconversion professionnelle.

    La région peut également prendre en charge tout ou partie des frais annexes d’hébergement ou de transport, mais aussi votre rémunération, grâce au cofinancement.

    Être salarié
    et vouloir se former aux métiers de la plongée

    En tant que salarié, avec l’accord de votre employeur, vous pouvez suivre une formation tout en maintenant votre salaire actuel. Pour cela, adressez votre demande au service RH de votre entreprise au plus tard 60 à 120 jours avant le début de votre formation.

    Suivre une formation sans perdre son salaire

    Vouloir se reconvertir, suivre une formation professionnelle et conserver son salaire est possible grâce au projet de transition professionnelle (PTP). En effet, le PTP devenu CPF de transition, permet de s’absenter du travail pour suivre une formation qualifiante en lien avec votre nouvelle carrière dans la plongée.

    Pour en profiter, vous devez justifier d’au moins deux ans d’exercice en tant que salarié, dont 1 an dans la même entreprise. La rémunération perçue est alors égale à un pourcentage de votre salaire moyen de référence.

    D’autres possibilités de formation sont offertes aux salariés qui souhaitent se reconvertir tout en maintenant leur niveau de vie. On distingue :

    L’OPCO (Anciennement OPCA)​

    Vouloir se reconvertir, suivre une formation professionnelle et conserver son salaire est possible grâce au projet de transition professionnelle (PTP). En effet, le PTP devenu CPF de transition, permet de s’absenter du travail pour suivre une formation qualifiante en lien avec votre nouvelle carrière dans la plongée.

    Pour en profiter, vous devez justifier d’au moins deux ans d’exercice en tant que salarié, dont 1 an dans la même entreprise. La rémunération perçue est alors égale à un pourcentage de votre salaire moyen de référence.

    D’autres possibilités de formation sont offertes aux salariés qui souhaitent se reconvertir tout en maintenant leur niveau de vie. On distingue :

    Plan de développement des compétences

    Dans ce cas précis, c’est l’employeur qui propose à ses salariés de suivre une formation rémunérée. Toutefois, le salarié peut également déposer une demande de formation dans le cadre d’un plan de développement des compétences. L’employeur est alors libre d’accepter ou non.

    Pro-A

    Dans certains cas, la Pro-A, ou « reconversion ou promotion par l’alternance », peut permettre aux salariés en CDI, en CDD sportif ou contrat unique d’insertion à durée indéterminée, de bénéficier d’une action de formation pour changer de vie.

    Faire de sa passion pour la plongée un métier !

    Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réussir votre reconversion professionnelle dans la plongée. Nos conseils ? Soyez sincère avec vous-même en définissant les éventuels obstacles auxquels vous devrez faire face pour vous reconvertir. Soyez aussi – financièrement et mentalement – prêt pour apprendre et vous former à un nouveau métier, mais aussi à devenir plus confiant et performant dans votre nouveau domaine d’action.

    Apprendre l’apnée et devenir moniteur demande d’exceller dans la pratique de ce sport. Il s’agit donc de maîtriser sa ventilation, de savoir compenser ses oreilles au bon moment ou encore d’avoir une très bonne condition physique et de faire preuve de pédagogie.

    En effet, allier plaisir et passion ne signifie pas moins de rigueur ! Exigeants, les métiers de la plongée demandent une parfaite maîtrise des règles de sécurité et une motivation suffisante. Être rigoureux avec soi-même permet de progresser quel que soit le métier choisi.

    Maintenant, bonne chance pour votre projet de reconversion professionnelle dans la plongée !